mardi 12 novembre 2013

L'école de la nuit de Deborah Harkness

Année d'édition : 2013
Edition : le livre de poche
Nombre de pages : 923
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture :
Diana Bishop, jeune historienne héritière d'une puissante lignée de sorcières, et le vampire Matthew Clairmont ont brisé le pacte qui leur interdisait de s'aimer. Quand Diana a découvert L'Ashmole 782, un manuscrit alchimique, à la bibliothèque d'Oxford, elle a déclenché un conflit millénaire. La paix fragile entre les vampires, les sorcières, les démons et les humains est désormais menacée.
Déterminés à percer le mystère du manuscrit perdu, et tentant d'échapper à leurs ennemis, Diana et Matthew ont fui à Londres ... en 1590. Un monde d'espions et de subterfuges, qui les plonge dans les arcanes du passé de Matthew et les confronte aux pouvoirs de Diana.
Et à l'inquiétante Ecole de la nuit.



Diana et Matthew ont fui leur époque pour se rendre au XVIe siècle afin d'échapper à leurs ennemis. Une fois sur place, Diana se rend compte qu'elle ne connaissait pas tant que ça la façon dont vivaient les gens à cette époque. Pour elle cependant, le plus important reste de trouver un moyen d'apprendre à utiliser ses pouvoirs.

L'école de la nuit est un second opus qui m'a déstabilisée. Parfois j'adorais ma lecture, d'autres fois, je m'ennuyais. Autant dire que je ne savais pas sur quel pied danser. Deborah Harkness est une vraie conteuse. De ça aucun souci. Sa plume est superbe, élégante, maîtrisée et nous transporte avec elle dans ce XVIe siècle sans aucun souci. Parfois cependant, j'ai trouvé qu'elle décrivait avec trop d'insistances des événements peu importants au détriment de l'intrigue. 

Maintenant, je dois bien avouer que la plume de l'auteur fait en partie la force de cette saga. Elle est tellement délicieuse qu'il est difficile de ne pas l'apprécier ou de se laisser porter par les événements, même si le manque d'action peu gênée certains lecteurs. Me concernant, je n'ai pas été aussi charmée que pour le premier tome. Je m'attendais à davantage d'actions et de rebondissements, à des réponses à nos questions, mais une fois de plus, le roman reste trop calme et plat ayant baissé mon intérêt pour les personnages. C'est dommage, car la qualité de l'ouvrage est bien là et on ressent le travail qu'a effectué l'auteur pour créer des personnages profond et attirant, possédant en plus quelque chose d'historique. Cependant, le fantastique m'a semblé tellement moins présent dans ce second opus alors que j'attendais davantage de Diana et de la découverte de ses pouvoirs !

L'autre point qui m'a un peu déçue, c'est le fait que la relation entre Diana et Matthew n'est pas très passionnante. Pendant une bonne partie du roman, ils agissent l'un avec l'autre comme des étrangers et on ne retrouve pas cette relation si étincelante du premier tome. On a la sensation que pour eux c'est acquis, ils n'ont plus à se séduire. C'est vraiment dommage et j'attendais quelque passage romantique voir explosifs entre nos deux héros, mais de ce côté, je n'ai pas été servi.

Malgré ces points négatifs, les nouveaux personnages que l'on rencontre dans cette suite sont vraiment extra et ajoute un peu de tonus au roman qui se lit vraiment lentement. Ajoutons à cela de nombreux voyages à travers l'Europe en vue de récupérer le fameux manuscrit et bon nombre de lecteurs seront ravis de ce voyage. Je l'ai pour ma part apprécié, mais j'attendais un peu plus et j'espère que le prochain tome saura me satisfaire !

Ma note : 7/10

1 commentaire:

  1. Hmm... j'avais déjà été mitigée par le 1er tome avec des passages d'ennuis, je ne pense donc pas lire cette suite.

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!