dimanche 14 mai 2017

Ennemis tome 6 : les proies de Charlie Higson

Année d'édition : 2016
Edition : Pocket jeunesse
Nombre de pages : 493
Public visé :  Young Adult
Quatrième de couverture :
Dans un Londres apocalyptique, une étrange maladie a transformé les adultes en morts-vivants… Leur seule nourriture : leurs enfants ! Ils les chassent, ils les tuent, ils les dévorent… fuyez ! Âmes sensibles, s’abstenir…

ZOMBIS, MORTS-VIVANTS, CREVARDS, REVENANTS, ECTOPLASMES, SPECTRES… ?

NON, PIRE. DES ADULTES ! Les survivants sont persuadés que la campagne sera plus sûre que la ville… Grave erreur. L’Ennemi est partout. Il devient presque impossible de lui échapper.

Mon avis :

Cela ne sera pas une surprise si je vous dis que j'ai adoré ce sixième tome ? On sent que la fin approche et l'auteur apporte son lot de rebondissements et de possibilité pour le grand final et une fois encore, je ressors sous le charme, captivé par ces gosses qui apprennent à lutter contre des adultes ayant toutes les caractéristiques des zombies, ou presque. Je n'avais pas très envie de le terminer parce que l'attente sera longue jusqu'au final, mais cette nouvelle plongé dans l'ambiance des crevards me fait bien prendre conscience de la qualité de la saga.

Ce sixième opus reste toutefois le plus intimiste. On y suit pendant plus de la moitié la soeur de Sam, Ella et Scarface, ce gamin effrayant et presque mort qui la protège pour on ne sait quelle raison obscure. Leur duo fonctionne à merveille et on se prend vite de compassion pour Scarface, celui qui semble décrit comme un monstre de par son apparence et ses nombreuses cicatrices. Scarface qu'on prend tout d'abord pour un ennemi, tant son apparence est effrayante, pour finalement découvrir que c'est un ado qui en a bavé pour survivre et qui se cache des enfants en partie à cause de son apparence physique. 

Alors voilà, on suit Ella et Scarface qui tentent de survivre à deux face à une horde d'adultes de plus en plus violente et nombreuse. Des adultes prêt à tout pour dévorer nos chers enfants et se régaler de leur chair. L'ambiance reste assez oppressante et angoissante et craint chaque fois de voir l'un de nos héros mourir sous nos yeux comme semble tant l'apprécier l'auteur. La survie est toujours autant mise en avant, même si pour le coup, on se focalise davantage sur Scarface et Ella qui tente de retrouver la communauté et un semblant de vie normale. En effet, on sait de par les précédents tomes que des enfants sont parvenue à se créer une vie en communauté qui semble efficace et Ella cherche justement à retrouver le confort et la protection auprès d'un des différents groupes qui occupe la région. 

Là avec cet opus, on est dans l'attente et dans la supposition de ce qu'il peut se passer pour le grand final. Après avoir perdu tant de héros et de personnages, on se demande quelle surprise horrible nous réserve l'auteur. Il semble prendre un malin plaisir à jouer avec nos nerfs et c'est aussi pour ça que j'apprécie tant cette saga où rien n'est jamais acquis. Je me pose beaucoup de questions sur le dénouement, sur la solution qui sera apporté si solution il y a et j'espère vivement ne pas être déçue par les choix de l'auteur quand à ce final que je pense explosif.

Les Proies nous prouvent une fois tout le talent de l'auteur et la qualité de cette saga. Ne vous fiez pas au fait que la saga soit classée YA, parce que très franchement c'est parfois aussi angoissant et gore qu'un roman adulte. Il faut simplement se dire que nos héros sont très jeunes, ce sont des gosses à qui ont demande de se battre, de se protéger mutuellement et d'apprendre à subvenir à leur besoin quand le reste du monde est anéanti, détruit... Chapeau à l'auteur, me concernant, c'est une pure réussite et l'une des sagas YA les plus aboutis que j'ai lu à ce jour dans le milieu post-apocalyptique !

Coup de coeur !

Les plus :
- L'ambiance très angoissante
- Les héros, des gosses qui tentent de survivre 
- La qualité de la saga après un sixième tome des plus réussi !

Les moins :
- On sent que la fin approche, c'est dur de les quitter. 


1 commentaire:

  1. J'ai adoré le premier tome de cette série, il me faut absolument découvrir les autres tomes.

    RépondreSupprimer

Laisser une trace!