dimanche 18 juin 2017

Séduction maudite de Stéphane Soutoul


Année d'édition : 2017
Edition : Pygmalion
Nombre de pages : 432 pages
Public visé : Adulte 
Quatrième de couverture : 
Journaliste audacieuse, Gabrielle Colleni ne vit que pour son métier. Jusqu’au jour où sa sœur trouve la mort dans d’étranges circonstances. Qui peut croire qu’il s’agit d’un accident ? Certainement pas celle que tous surnomment « la Fouineuse ».
Et son premier suspect n’est autre que le fiancé de sa cadette : Stanislas de Beaumiracle, riche, beau, célèbre… et malheureux en amour. Bel euphémisme puisque toutes les femmes de sa vie ont été victimes d’un sort funeste.
Si la police n’a jamais rien pu expliquer, la presse à scandales ne se lasse pas du « Séducteur maudit ».
Prête à tout pour découvrir la vérité, Gabrielle va devoir approcher Stanislas, mais aussi Mathis, l’énigmatique frère, tout en évitant les cadavres qui ont la fâcheuse manie de s’accumuler dans l’entourage des Beaumiracle…

Mon avis :


Stéphane Soutoul est un auteur que j'aime énormément. Il excelle dans l'art de passer de genre en genre et de satisfaire ses lecteurs avec des romans bourrés d'adrénaline, de véritables page-turner. Séduction maudite ne fait pas exception même si j'avoue l'avoir trouvé un peu en dessous de la proie du papillon qui reste à mon sens le plus sulfureux et addictif écrit par l'auteur.


Séduction maudite c'est une véritable enquête mené en solitaire par Gabrielle après la mort supposée accidentelle de sa jeune sœur. Peu accepte la thèse du suicide ou de l'accident surtout lorsqu'on sait que son fiancé est Stanislas de Beaumiracle, appelé par tous le séducteur maudit du fait de la mort tragique de plusieurs de ses anciennes petites amies. Gabrielle finit donc par se faire embaucher chez les Beaumiracle dans le seul but de découvrir la vérité. Mais voilà que le frère de Stanslas Mathias, ne la laisse pas indifférente alors qu'il est comme tous les autres, un suspect potentiel.

Séduction maudite est une belle histoire. Une enquête palpitante où j'ai hélas trop tôt deviné l'identité du coupable. Malgré cela, j'ai avancé dans ma lecture avec un véritable plaisir, captivée par le courage et la ténacité de Gabrielle, même si à plusieurs reprises j'aurais voulu qu'elle lâche prise avec Mathias et laisse parler ses émotions.

Stéphane joue avec nos nerfs, malmène nos personnages et les fait souffrir sans retenue. Du chat aux humains, personne n'est épargné par la terrible vengeance d'un psychopathe qui décime tout le monde sur son passage, à l'abri des regards. Au fur et à mesure de ma lecture, je sentais que le final serait explosif, comme toujours, et je ne me suis pas trompée. L'action est rapide, présente et on en sort littéralement essoufflé comme après un bon jogging.

On ne peut nier le talent de l'auteur à nous surprendre et à instaurer une atmosphère et une ambiance très angoissante et étouffante. Les personnages sont charismatiques à commencer par notre héroïne, une vraie fouine qui va au bout de son instinct malgré les avertissements qu'elle reçoit. Elle ne veut qu'une chose : découvrir la vérité sur la tragique disparition de sa sœur. Mathias était tout aussi intéressant, mais j'avoue avoir adoré Stanislas et sa nonchalance. Ce personnage qui n'hésite jamais à dire ce qu'il pense sans se soucier des conséquences et à vivre ses passions avec acharnement et empressement.

Mes seuls petits bémols concernent d'abord le choix du nom des héros. Beaumiracle fait très cliché quand on sait que oui la famille est riche et belle. Les frères sont de véritables machines à séduction et les femmes se pâment très vite face à eux. Le second bémol concerne les motivations du criminel. Je ne m'attendais pas du tout à une telle excuse pour expliquer les gestes du criminel.

Ceci dit, cela reste une très bonne lecture, je suis certaine que le coup de cœur aurait été au rendez-vous sans les explications de la fin qui ne m'auront pas forcément convaincu et permis de comprendre les actes commis par le coupable.

Les plus :
- la plume qui une fois de plus se veut poétique et ensorcelante
- l'intrigue sur fond de romance apportant beaucoup d'addictivité
- les personnages très intéressants

Les moins :
- Le cliché du nom des Beaumiracle
- Les motivations du criminel qui ne m'auront pas convaincu

1 commentaire:

Laisser une trace!