mardi 31 octobre 2017

Angela, tome 1 : Mortel secret de Julia.M Tean

Année d'édition : 2016
Edition : Rebelle
Nombre de pages : 316
Public visé :  jeune Adulte 
Quatrième de couverture:

Depuis qu’Isaac Hayden est entré dans ma vie, rien n’est plus pareil. Beau à se damner, mystérieux et séducteur, il ignore combien je suis dangereuse.
J’aurais dû le mettre en garde, mais c’est trop tard. Il est maudit. Comme moi. Le compte à rebours est lancé. Je dois le sauver et je suis prête à tout pour lui, même à me brûler les ailes.

Mon avis :

J'avais déjà beaucoup entendu parler d'Angela avant de me laisser tenter par une lecture commune. Ayant dévoré le roman Résilience, je partais avec un avis forcément favorable. Une certaine envie de relire la plume qui m'avait séduite par le passé. Seulement, j'aurais du garder en tête l'idée qu'Angela est un roman dit Young Adult et que les histoires d'amour impossible et improbable teinté de fantastique n'ont hélas jamais su me satisfaire. 

La plume de l'auteur permet de très facilement s’immerger dans l'histoire. On se sent vraiment dans la peau d'Angela, mais bien souvent on a envie de la secouer un bon coup. Parce qu'à mon sens, c'est le point le plus négatif du roman. L'héroïne. Naïve, changeante, trouillarde et irréfléchie, elle n'aura absolument pas su me séduire malgré certaines particularités qu'elle possède. Je n'ai à aucun moment éprouvé de compassion pour elle et ses humeurs. Suis moi je te fuis, fuis moi je te suis, tel est la devise de cette jeune fille avec Isaac (comme hélas dans 90 % des romances fantastique YA). 

Alors forcément, un constat s'impose. Dans 95 % des cas où je n'accrochais pas avec l'héroïne, je n'ai pas adhéré au roman en lui-même. Là aussi, j'avoue avoir mis le temps pour le terminer alors qu'il n'est pas bien court, mais parce que l'héroïne me tapait sur le système. Maintenant, il est fort probable que beaucoup vont adorer ce personnage un peu tête à claque et qui subit vraiment la vie. C'est le genre de roman pour lequel il vaut mieux se faire son propre avis parce que justement, je trouve que c'est d'après les avis glanés ici et là tout ou rien. Beaucoup  ont adoré vivre cette aventure avec Angela, d'autres pas du tout et un petite minorité ont su apprécié certaines caractéristiques du roman en dehors d'un personnage très désagréable. 

On part donc sur un point positif : le style de Julia. On sent qu'elle a tourné ses phrases, qu'elle les a effacé, retapé pour offrir les tournures les plus agréables possibles. Elle n'a pas cherché la facilité dans sa plume et prouve que ce n'est pas parce qu'on écrit un roman YA qu'on doit l'écrire avec les pieds. (beaucoup, hélas, devraient en prendre bonne note). Mais le personnage d'Angela est un vrai désastre à mes yeux. A aucun moment, je n'ai su l'apprécier malgré les événements tragiques qu'elle subi. Match nul donc.

Autre point qui n'aura pas su me plaire : la romance. Les je t'aime mais on ne doit pas s'aimer. Fuis-moi, mais retrouve moi, et j'en passe, ce n'est absolument pas ma tasse de thé. Trop de similitude avec de grands classique du YA qui ont cartonné pour beaucoup, mais qui n'auront jamais su me séduire. Isaac et Angela est un couple fait pour être ensemble, mais qui n'en a pas le droit... et ça, très franchement je trouve ça vu et revu et surtout très chiant. Ils passent leur temps à se dévorer du regard (et pas que !) et à se fuir comme la peste se faisant souffrir mutuellement. (sans compter les victimes collatérales de leur étrange ballet de séduction)

Heureusement, Julia garde dans ses manchettes un très gros atout. La mythologie des anges qu'elle reprend à sa sauce. Point de vampires ou autres créatures de la nuit, mais des anges qui n'ont rien de forcément très doux et gentil comme on pourrait le penser. Angela c'est une histoire de monde compliqué et complexe où chaque ange doit choisir sa destinée et selon les choix qu'il fera, sa vie ne sera pas la même. Entre les voleurs d'âmes, les affranchis et les faucheurs, je dois bien avoué que la mythologie abordé et choisi par l'auteur m'a permis de ne pas trop m'ennuyer et d'apprécier un minimum le récit. 

Mon avis est long et j'aurais beaucoup de choses à en dire, mais je pense que pour ce genre de roman dont je ne suis pas la cible à la base, il est nécessaire de se fier à son instinct. Si vous aimez les romances fantastique pour jeunes adultes et la mythologie des anges alors Angela saura très bien vous convenir. Me concernant, je réalise vraiment que le YA n'est pas du tout pour moi. Preuve en est que j'ai été bouleversé par Résilience, mais qu'Angela n'aura pas du tout eu cet effet.

Lecture détente sans prise de tête


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!