dimanche 15 avril 2018

les limbes d'Oliver Bal

Année d'édition :  2018 
Edition :  de saxus
Nombre de pages :  403
Public visé : Adulte
Quatrième de couverture : 
Vietnam, 1970. James Hawkins est une jeune recrue. Durant un assaut, il prend une balle dans la tête et croit mourir. Après un mois de coma, et tandis qu’il essaie de se rétablir dans un hôpital de Saigon, il découvre que quelque chose s’est éveillé en lui. Ses nuits deviennent des épreuves, son sommeil et ses rêves ne lui appartiennent plus. Désormais, lorsqu’il dort, il visite les songes des autres… Seuls les médicaments l’empêchent de rêver. Un an plus tard, un ancien frère d’armes, Nate Irving, vient frapper à sa porte. Il est venu le chercher pour participer à un projet secret : les Limbes. Direction une base perdue au fin fond de l’Alaska pour une aventure aux frontières de la peur et de la folie, une aventure qui les entraînera au cœur des rêves pour percer le mystère des Limbes. « Nous sommes des pionniers, des aventuriers d’un genre nouveau. Le rêve, c’est la dernière frontière. L’homme a conquis la mer, la terre, l’espace… et maintenant, enfin, il conquiert son propre esprit. Il lui aura fallu des milliers d’années pour comprendre que les plus grands mystères ne se cachaient pas dans les profondeurs des océans, ou aux confins de l’univers mais bien au cœur de son être. »

Mon avis :

Découvrir une nouvelle maison d'édition est toujours quitte ou double. Soit on démarre avec une chouette lecture et on a envie de poursuivre la découverte soit on est d'emblée déçue et on arrête les frais. Les Limbes aura été une bonne lecture, une très bonne lecture même. La thématique m'a complètement conquise; Mais pas que.

Déjà, j'ai senti une profonde maturité dans le style de l'auteur. On sent qu'il connait le sujet de la guerre du vietnam et qu'il a su assez s'en documenter pour nous vendre une histoire sur un fond très réaliste malgré l'essence complètement surnaturelle. C'est une grande force pour l'auteur que d'avoir su mêler réalité et songes et de proposer une histoire plutôt sombre.

On entre très tôt dans le vif du sujet en plein combat pendant la guerre du vietnam où notre héros finit par se prendre une balle en pleine tête et miraculeusement en réchappe. Mais voilà que pendant sa rémission, il découvre que toutes les nuits, il fait la connaissance d'autres soldats qui comme lui sont à l'hôpital essayant de se remettre de blessures plus ou moins graves. 

James va très vite en avoir assez de ces visites intempestives qu'il fait à d'autres personnes et tout faire pour ne plus rêver. Mais forcément, un tel pouvoir, une telle capacité va intéresser d'autres personnes qui vont le récupérer et l'emmener dans une base secrète en Alaska pour mener de nombreuses expériences afin de tirer profit de son don.

L'intrigue est assez sombre puisque sur toile de fond on a une guerre violente et meurtrière et des soldats qui en reviennent meurtri et physiquement et psychologiquement. Les rêves sont aussi très sombres et obscures et parfois même glauques,  et on apprécie malgré nous la possibilité d'entrer dans le subconscient des autres pour tenter de modifier le cours des choses. 

On a là un véritable mélange des genres. Fantastique, thriller, un peu scientifique et mythologique sur la façon dont l'auteur amène des informations sur les rêves dans les différentes cultures, personnellement je me suis régalée avec les Limbes et j'ai beaucoup aimé le chemin pris par l'intrigue en cours de route pour nous plonger complètement dans un rêve éveillé. Voilà une maison d'édition prometteuse si elle propose d'autres romans aussi bons !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser une trace!